Accueil

 L'aire coutumière de Djubea Kapone

 Aspects réglementaires et de fonctionnement

 Travaux et communication

 Carte interactive

 Contactez-nous

Clip

Travaux sur les langues kanak parlées dans l'aire Drubea-Kapumë

Les premiers travaux sur les langues kanak du Sud ont débuté depuis l'année 2003 en concertation avec l'ADCK.
Le Conseil Coutumier Drubea-Kapumë s'est en effet associé avec ADCK pour mettre en oeuvre un programme de collecte du patrimoine culturel oral de l'aire Drubea-Kapumë. Egalement, en partenariat avec ses partenaires institutionnels, le CCDK collabore pour le suivi des actions et projets menées pour la normalisation et la diffusion de l'écriture des langues kanak du Sud coordonnée par l'Académie des Langues Kanak et l'élaboration des outils pédagogiques effectués par VALE NC.

Drubea-Kapumë (Province Sud)
  • 6 communes : Paita, Dumbéa, Nouméa, Mont Dore, Yaté et Ile des Pins.
  • 11 districts
  • Le Conseil Coutumier et l’antenne ALK siègent à Nouméa.
DJK
 
Les langues Kanak parlées dans l’aire D-K :
 
Trois langues apparentées sont parlées dans l’aire drubea-kapumë :
 
- le nââ kwényï (à l’Ile des Pins),
 
- le nââ numèè (regroupant les dialectes des tribus de Yaté (Goro, Touaourou, Waho) et parlé par les certains habitants de l’île Ouen et Mont Dore)
 
- le nââ drubea (à Paita et à la tribu d’Unia à Yaté).
 
Et une langue créole ou pidgin français, le tayo parlé à St Louis et à la Conception.
Langues : (ISEE-NC, 2004)
 
- Nââ drubea (1154 locuteurs)

- Nââ numèè : (Nââ waho - Nââ truauru - Nââ xéré - Nââ wêé (Nââ murarë)

- Nââ kwényï
 
Les langues nââ numèè et nââ kwényï comptent environ 1582 locuteurs.
 
- Tayo
 
Il ya en tout 2736 locuteurs
 
 
  Ces langues kanak sont plus parlées par les locuteurs de 14 ans et plus.
DJK
Liens utiles
 
CCDK :
Travaux sur le nââ numèè effectué par Channel ATTI
 
Travaux sur la langue Nââ Numèè Les travaux sur la langue Nââ Numèè ont débuté au cours de l'année 2003 en concertation avec l'ADCK.
 
Le CCDK s'est en effet associé avec ADCK pour mettre en oeuvre un programme de collecte du patrimoine culturel oral de l'aire Djubéa Kaponé. L'ADCK s'engage à élaborer en collaboration avec le CCDK, une proposition d'écriture et d'enrichissement du lexique de la langue Nââ numèè.
 
DJK
 

 
ADCK : Site web du CCT: http://www.adck.nc (cliquer pour voir le site)
 

ALK : Site Web ALK : http://www.alk.gouv.nc (cliquer pour voir le site)
 

 
Description et études linguistiques :
En partenariat avec le CCDK, l’ALK en particulier l’antenne régionale D-K a pour mission principale de normaliser ou fixer les systèmes d’écriture des langues kanak parlées dans l’aire D-K en vue de répondre aux besoins de la population locale concernant la pratique et l’enseignement des langues kanak.
 
Pages du site www.alk.gouv.nc :
DJK
 
 
 
DJK
 
Actions et projets menés en partenariat avec l'ALK :
  • Création d’outils technique et pédagogiques
  • Participation aux diverses manifestations culturelles organisés par le CCDK ou par les communes
  • Soutien et analyse technique et linguistique des données concernant les langues kanak parlées dans l’aire Drubea-Kapumë.
Actions sur le terrain avec l'ALK :
  • Réunion d’information et de sensibilisation sur l’importance de la pratique, de la sauvegarde, de la promotion et de la vulgarisation des langues kanak.
  • Création des comités de langues dans l’aire pour mieux encadrer et poursuivre les travaux sur les langues.
  • Projet de stages d’alphabétisation
Objectif principal : Créer des moyens en fonction des besoins de la population locale concernant la pratique et l’écriture des langues kanak.
  • Mieux connaître et comprendre les bases de la langue pour mener à bien les travaux, actions et projets…
  • Contribuer à la normalisation de l’écriture du nââ kwényï.
  • Aider les structures ou mini-structures culturelles qui œuvrent continuellement pour la préservation et la valorisation de la culture et de la langue à offrir aux apprenants (population locale) des services répondant à leurs attentes.
  • Renforcer les liens entre l’alphabétisation et les besoins du terrain (enseignement, manifestation, création d’outils etc.)
  • Permettre à tous un bon Apprentissage ou Réapprentissage de la langue > maîtrise de la langue > auto-évaluation > compréhension > automatisation dans diverses actions….
Textes : versions du poulpe et du rat ou autres propositions

VALE INCO : Site internet http://www.vale.nc (cliquer pour voir le site)
  • Valorisation des langues et des traditions kanak : création d’outils pédagogiques
http://www.vale.nc/pages/communautes/langues-et-traditions-kanak.htm
 
Des études et recherches linguistiques ont été effectuées par des scientifiques ou étudiants:
  • Jean-Claude RIVIERRE (LACITO-CNRS)
  • Isabelle LEBLIC (LACITO-CNRS)
  • Jacques VERNAUDON (UNC)
  • Fabrice WACALIE (LACITO-CNRS)
  • Sophie RENDINA
  • Laure TINDAO
  • Marie-Gabriella MAPOU
  • Eugénie GOURAYA
  • Floriane KOMBOUARE
  • Channel ATTI
  • Firmin GOURAYA
  • Magda WIERZBICKA, étudiante polonaise effectue des recherches sur les langues créoles à la base du français dont le tayo, un patois uniquement parlé par les habitants de Saint-louis et Conception.
DJK
Liens  | Mentions légales  | Plan du site  | Login
© Copyright 2005 - conseil coutumier Djubéa Kaponé